Technologies de transport Hyperloop

Rédigé par

French Roads Aproplan Smartbuilding

Plus tôt cette année, la construction de la première capsule de passagers Hyperloop à grande échelle a démarré à Toulouse, en France. L’Hyperloop peut transporter des passagers dans des nacelles à des vitesses supérieures à 1000 km/h.  Cette capsule est le fruit de plus de trois ans d’étude, de conception et d’analyse. Les rapports de construction en cours font état d’une présentation officielle début 2018, laquelle sera ensuite utilisée dans un système commercial en fonction d’études de faisabilité actuelles.
 

Technologies de transport Hyperloop

Hyperloop Transportation Technologies (HTT) est une start-up à l’origine d’un léger battage médiatique en 2015 lorsqu’elle annonçait que sa piste d’essai de 5 miles dans la Quay Valley au nord de Los Angeles serait inaugurée en mai 2016. Elle affirmait que son système serait disponible aux passagers en 2018. HTT était à l’époque la première à publier un calendrier pour ce système de transport futuriste. L’entreprise cherchait à se développer en Europe à travers un centre de recherche et de développement à Toulouse.
 

Toulouse accueille l’Hyperloop

Le nouveau site français de HTT est situé à l’aérodrome Francazal suite à l’annonce d’un investissement en nature et en capital de plus de 100 millions de dollars. L’aérodrome Francazal était une base militaire aujourd’hui transformée en un site de 3.000 mètres carrés avec un terrain extérieur.  On prévoit qu’il stimulera l’emploi dans la région, entre autres pour les ingénieurs et les chercheurs.  Toulouse est un lieu connu pour ses transports terrestres intelligents et considérée comme la vallée aérospatiale européenne. L’aérodrome Francazal fournit l’espace nécessaire pour tester tous les systèmes de transport autonomes de HTT.  
 
Le site de Toulouse s’inscrit dans le prolongement de la construction par HTT de sa piste d’essai de 3 kilomètres au Nevada. La base française accueillera les premiers essais des nouveaux systèmes qui transporteront des passagers jusqu’à 900 km/h. L’objectif est de proposer des solutions pour réduire les temps de déplacement et les retards, ce qui renforcera les infrastructures et les projets actuels.  
 
Dirk Ahlborne, PDG et cofondateur, estime que le nouveau centre a accès à de nombreux talents de l’aérospatiale et qu’il est au cœur des technologies aérospatiales européennes. « Notre nouveau centre de Toulouse nous permettra de poursuivre le développement et la fabrication de technologies aérospatiales importantes qui continueront à améliorer le système », a déclaré Dirk Ahlborn, PDG de HTT. « Le vivier de talents de la région nous permet d’embaucher les plus brillants esprits de l’aérospatiale. » Il ajoute que le site de Toulouse permettra l’utilisation des ressources et la collaboration avec des partenaires locaux pour développer davantage encore les technologies HTT.  
 
« Hyperloop Transportation Technologies représente la fine pointe du transport », a déclaré Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole. « Cette nouvelle société coopérative a déjà un grand impact sur l’Europe et le reste du monde.
Nous attendons avec impatience les avancées passionnantes que HTT promet ici. »  
 
Patrice Duboe, Innovation VP pour Capgemini Office, estime également que la construction de l’Hyperloop peut être un levier de croissance pour l’ensemble de la région puisque le nouveau projet du système de transport s’achèvera d’ici cinq ans.
 
 
« Toulouse constitue le cœur de l’industrie aérospatiale européenne. Il est donc naturel que nous soyons présents aux côtés de nos nombreux partenaires et pairs », a déclaré Bibop Gresta, président du conseil d’administration de HTT. « Nous sommes reconnaissants à la communauté de Toulouse de nous accueillir à bras ouverts. »
 

La capsule Hyperloop

La capsule mesurera 30 mètres de long (environ six voitures garées l’une derrière l’autre), 2,7 mètres de diamètre et pèsera 20 tonnes. La capsule peut accueillir entre 28 et 40 personnes et peut évoluer entre 1220 km/h et 1450 km/h (alors que le train le plus rapide du Japon, le Maglev, n’atteint que 603 km/h).  
 
Pour construire la capsule, HTT travaille avec  Carbures, une société espagnole dont le siège social est situé en Espagne et qui fabrique des structures et des pièces pour l’aérospatiale, l’aéronautique et les chemins de fer.  L’entreprise est axée sur les passagers et garantit que la sécurité prime sur tout le reste.  
 
Ce sera la première fois qu’une capsule de passagers Hyperloop à grande échelle sera fabriquée et présentée au monde entier », a déclaré M. Ahlborn.  « On peut comparer cela à la première annonce publique de chaque type de transport – que ce soit la première locomotive, l’avion ou la première automobile -, chacun d’eux ayant révolutionné notre façon de vivre à l’échelle mondiale. »
 

Autres tronçons

Outre la France, Hyperloop développe des tronçons dans quatre autres pays. HTT a également signé un accord de partenariat avec Abu Dhabi pour développer une liaison avec Al Ain et Dubaï. Il a également signé avec la République tchèque pour relier Prague à Bratislava. Des négociations sont également en cours avec l’Inde et l’Australie. Leur objectif est de transporter des marchandises d’ici 2020 et des passagers d’ici 2021.
 
Pour plus d’informations sur la construction en France, consultez notre  guide complet de la législation incendie en France. Un article connexe concerne la réglementation française contre l’amiante. Pour un guide général sur l’amélioration de la productivité de la construction sur le chantier,  pourquoi ne pas télécharger cet ebook gratuit?

Rédigé par

Topics: Collaboration

Comment réduire les délais de construction de plus de 20 % ?

En moins de 3 mois sans frais supplémentaires

Articles associés

Menu