Comment les responsables HSE peuvent partager leur expertise afin de rester leaders de la compétition

hqse manager

Cet article est basé sur la troisième édition du Guide de l’Hygiène et de la Sécurité 65’s, Gestion de l’Hygiène et de la Sécurité, publié par le  Cadre de la Santé et de la Sécurité en 2013, ainsi que ses directions générales conformément au cadre légal.

Ce guide permettra à n’importe quelle entreprise ou responsable HSE de fournir un rapport détaillé des enjeux HSE (Hygiène Sécurité et Environnement), en utilisant un plan type : planifier, faire, vérifier, agir. De plus, en identifiant les actions clés dans chacune de ces parties du plan, et en les « reliant – lorsque cela est pertinent – au leadership, au management, à la participation et aux aptitudes des travailleurs » (HSG65, 2013).

Planifier, faire, vérifier, agir est le plan d’exécution parfait pour n’importe quel leader HSE qui voudrait partager son expertise et ainsi mettre en place un parfait accord d’hygiène, de sécurité et d’environnement. Cet arrangement aiderait n’importe quelle entreprise à se maintenir à un bon niveau, et ce quelle que soit l’industrie concernée.

Les actions clés

Les actions clés traitées dans ce guide sont les suivantes (HSG65, 2013) :

  1. Planifier
    1. Déterminer votre politique
    2. Plan de mise en oeuvre
  2. Faire
    1. Identifier les risques liés à l’hygiène et à la sécurité
    2. S’organiser pour l’hygiène et la sécurité
    3. Mettre en oeuvre votre plan
  3. Vérifier
    1. Mesurer votre performance
    2. Enquêter sur tous les accidents et incidents
  4. Agir
    1. Examiner votre performance
    2. En tirer des leçons

Planifier

Afin de mettre en oeuvre votre politique HSE, la mise en place d’un système de management HSE efficace est primordiale. Un bon manager HSE doit établir un système HSE profitable et une politique claire sur ce que l’HSE doit communiquer à travers l’entreprise.

Ces politiques doivent rejoindre les exigences juridiques et réglementaires ; éviter tout problème lié à l’hygiène, la sécurité et l’environnement, et permettre à l’équipe HSE (ainsi qu’à l’entière entreprise) de répondre rapidement à n’importe quelle difficulté à nouveau risque rencontré.
Voici cinq choses à examiner à ce stade :

  1. Où en êtes-vous maintenant, et où avez-vous besoin d’aller ?
  2. Que souhaitez-vous réaliser ? Qui est le responsable de quoi ? Comment réalisez-vous vos objectifs ? Comment mesurez-vous votre performance et, au final, votre succès ? Ces questions vous guideront dans la rédaction du plan structurant votre politique.
  3. Définissez comment vous allez mesurer votre performance. Identifiez vos indicateurs actifs et réactifs.
  4. Mesurez d’autres urgences ou accidents potentiels comme un incendie. Communiquez et collaborez avec quelqu’un partageant votre espace de travail, ou votre bâtiment, pour mettre au point les plans d’urgence.
  5. Assurez-vous de la pérennité de vos plans en n’hésitant pas à opérer des changements juridiques qui pourraient intervenir dans le futur.

Déterminer votre politique

De manière à ce que votre HSE devienne efficace dans la construction, il est primordial d’avoir une stratégie et d’être capable de réaliser des plans clairs, en soulignant comment faire les choses, quelles sont ces choses à faire, et de désigner judicieusement les responsabilités de tout un chacun. En outre, votre politique doit être diffusée et suivie par votre entreprise afin que chacun comprenne et se sente investi dans votre processus managerial HSE.

Plan de mise en oeuvre

Afin de mettre en oeuvre votre politique HSE correctement, la planification est cruciale. Vous ne réussirez à contrôler correctement les risques que lorsque vous pourrez vous appuyer sur une force de travail suffisamment forte. Votre entreprise doit donc penser à :

  1. Contrôler les risques
  2. Répondre aux changements demandés
  3. Soutenir positivement les attitudes et comportements d’HSE.

Pour les managers HSE, pensez à la gestion des contractuels lorsque vous développez votre politique. Si votre entreprise interagit de façon soutenue avec des contractuels dans un projet, il est très important que vous les preniez en compte dans votre politique. Identifiez, faites une place ou revisitez votre politique et vos plans pour eux.

Les changements qui s’en suivront dans les étapes, l’équipe, les accidents ou les incidents, les enquêtes, les consultations avec des représentants plus importants, ou la disponibilité de nouvelles informations : il est excessivement important de  revenir en arrière lorsque cela est possible, et de revoir votre politique. Voilà un aspect crucial où votre expertise HSE peut mener votre entreprise à rester en tête de la compétition.

Cet article pourrait vous intéresser : Impliquez vos employés dans votre initative QHSE aujourd’hui !

Faire

Un manager HSE efficace s’assurera toujours que son système de management HSE fonctionne bien, et qu’il protège la santé et la sécurité de ses employés – pour la simple et bonne raison que cela leur permet d’être plus productifs, et de livrer les projets dans les temps.

Ceci est particulièrement important dans le domaine du bâtiment lorsqu’une productivité décroissante retarde les livraisons et peut coûter énormément à l’entreprise : incidents et accidents peuvent ainsi nuire grandement à l’entreprise. En vous assurant que les risques sont traités avec compassion, responsabilité et proportionnalité, vous vous assurez également un déroulement des opérations efficace centré sur une culture de la sécurité, augmentant ainsi la productivité.

Ce que les managers HSE devraient faire

  1. Identifier les risques de santé, sécurité et environnement de l’entreprise. En relevant ces risques, votre entreprise peut facilement cerner ce qui leur causera le plus de mal sur le lieu de travail, qui et comment cela pourrait se produire, et ce qu’il faudra  faire pour gérer ces risques. En faisant cela, vous pourrez ainsi prioriser et identifier les risques majeurs. Dans le contexte où vous évaluez les risques pour une entreprise, cela dépendra bien sûr de la taille de celle-ci. Pour vérifier le niveau d’évaluation des risques dont vous avez besoin, le site internet dédié à l’évaluation des risques HSE est une mine d’informations.
  2. Organisez votre hygiène, votre sécurité, et votre environnement. Faites en sorte que vos travailleurs se sentent impliqués, et communiquez à travers l’entreprise ce dont vous avez besoin afin de discuter des problèmes et de développer une attitude positive de la part des différents acteurs. Ce type d’organisation exige quatre domaines clés : contrôles, coopération, communication, et compétence.
    • Les contrôles comprennent le leadership le management, la supervision et les appréciations. N’importe quel contractuel engagé a des responsabilités HSE.
    • La coopération entre les employés, leurs managers et représentants ; cela passe par un engagement et une consultation active des partis.
    • La communication entre tous les membres de l’entreprise : discussions, communications écrites et un comportement observable.
    • La compétence est celle des individus et relève du recrutement et de l’entraînement.
  3. Mettre en oeuvre le plan. Une fois que vous avez identifié et priorisé les risques, vous êtes désormais en mesure de prendre des décisions préventives, et des mesures protectionnelles à mettre en place. Fournissez les bons outils aux différents métiers et entretenez-les correctement. L’entraînement et la formation appropriés permettront à tout le monde d’être compétent pour son travail. Supervisez et contrôlez tout cela afin d’être complètement sûr(e) que votre politique et vos instructions sont suivies et respectées.

En supervisant de manière efficace l’HSE, les managers HSE devraient toujours prendre en considération le niveau de contrôle nécessaire pour chaque tâche. Les managers HSE doivent montrer l’exemple et encourager les contrôleurs et les responsables opérationnels à montrer une attitude positive vis-à-vis des HSE. Ils doivent encourager au respect de cette façon de travailler.

Encore une petite chose concernant le travail avec les contractuels : lorsque vous les engagez, vous aurez toujours des responsabilités HSE envers eux et aux autres personnes impliqués d ans leurs activités. Les contractuels peuvent aussi avoir leurs propres responsabilités juridiques HSE – assurez-vous donc que tout le monde comprend bien son rôle pour garantir l’HSE. Assurez-vous également de leurs performances HSE.

Article lié : Le guide du manager QHSE pour coacher ses employés.

Vérifier

Contrôlez et signalez les points critiques de votre système HSE. Votre gestion du système HSE doit toujours permettre à votre entreprise de recevoir des rapports spécifiques (comme les rapports d’incidents) et les rapports de routine.

  1. Mesurez toutes les sortes d’activités qui déterminent votre performance HSE. Contre-vérifiez avec vos plans, si ces activités ont été ajoutées. Évaluez à quel point ces risques ont été contrôlés et si vous réalisez vos objectifs. Les inspections de routine et les audits sont très utiles.
  2. Enquêtez sur les accidents, les incidents, et les accidents évités de justesse. Ces enquêtes sur ces incidents et sur leurs causes vous permettront de prévenir leur récurrence.

Un bon manager HSE saura quand intervenir à différents niveaux dans la ligne de management. L’élément le plus important, c’est qu’il connaîtra le plan d’action approprié à chaque résultat que le contrôle donnera. En complément, il saura utiliser les mesures de performances afin d’améliorer les futures performances HSE et d’apprendre de ces leçons pour en faire profiter toute l’entreprise.

Agir

Il est primordial pour une entreprise de passer en revue ses performances HSE. En effet, ces dernières lui indiquent les principes HSE en vigueur, le management efficace, les compétences, les consultations des travailleurs et leur degré d’implication. Un bilan de performance HSE vous dira si votre système est efficace dans la gestion des risques et la protection des individus.

  1. Examinez votre performance. Apprenez des accidents et incidents, des données médicales, des erreurs et expériences pertinentes. Remodelez vos plans, vos contrats et vos évaluations des risques afin de toujours garantir leur mise à jour.
  2. Agissez en fonction des leçons apprises. Les audits et rapports d’inspection en font entièrement partie.

Le bon responsable HSE aura connaissance des objectifs fixés par un bilan de performance ; quelles informations sont à garder, quelles prochaines actions doivent être menées à bien. Par-dessus tout, il montre de part ses actions que – quoi qu’il se passe – la sécurité est une valeur clé.

Voici le coeur de l’action et comment le ou la manager HSE peut partager son expertise et ses compétences – planifier, faire, vérifier, agir. Souvenez-vous, il ne s’agit pas là d’une solution tout-en-un miracle mais plutôt un cycle où vous aurez peut-être besoin de revenir en arrière plusieurs fois pour partager plus et apprendre davantage.

 Pour un aperçu global de comment rester compétitif dans l’industrie changeante de la construction, nous avons écrit un ebook que vous pouvez consulter et télécharger gratuitement dès aujourd’hui.

Sujets: Santé et sécurité
OBTENIR UN GUIDE GRADUIT

Articles similaires

Menu