Qu’est-ce qu’un droit de rétention dans la construction ?

Écrit par

La retenue de garantie est une pratique de longue date dans le secteur qui peut rendre la vie difficile aux travailleurs de la construction.

Retainage in construction | LetsBuild

Presque tous les professionnels de la construction sont confrontés au même problème : la trésorerie. Des coûts initiaux importants et de longues périodes d’attente entre les paiements sont monnaie courante ; les provisions viennent s’ajouter à ce problème de trésorerie pour les entrepreneurs et les gestionnaires de projets.

La retenue de garantie est une pratique de longue date dans le secteur qui peut rendre la vie difficile aux travailleurs de la construction. Mais en comprenant ce qu’est la retenue de garantie et comment elle fonctionne, vous pouvez vous protéger et commencer à mettre en œuvre des processus qui vous aideront à être payé plus rapidement.

Définition du droit de rétention dans la construction

La définition de la retenue de garantie est simple : il s’agit du pourcentage du prix d’un contrat qui est retenu à l’entrepreneur. La retenue de garantie est courante dans le secteur de la construction, tant pour les projets commerciaux que publics, et le pourcentage varie généralement entre 5 et 10 % du prix global.

Le but de la retenue de garantie est de réduire le risque pour le propriétaire qu’un entrepreneur ne termine pas le projet selon ses spécifications. Cependant, même si la retenue de garantie est courante, elle n’est pas toujours utilisée de manière équitable. Elle peut rapidement créer des problèmes de trésorerie pour les entrepreneurs, en particulier pour les sous-traitants qui terminent leur travail vers le début du projet.

Pour la plupart des entreprises de construction, les retenues de garantie représentent la majeure partie, voire la totalité, de leur marge bénéficiaire : Si elles ne parviennent pas à percevoir leurs fonds de réserve, elles perdent de l’argent sur le projet.

the work of mechanical contractors

Ce que tout entrepreneur en construction devrait savoir sur la retenue de garantie

Pour atténuer les problèmes de trésorerie que les provisions peuvent entraîner pour votre entreprise de construction, il est essentiel de comprendre le fonctionnement de cette pratique – et en tant qu’entrepreneur, vous avez plus de pouvoir que vous ne le pensez.

Pourcentages et négociations des honoraires

Bien que la retenue de garantie puisse restreindre votre trésorerie, le montant total n’est généralement pas retenu d’emblée. Elle est plutôt appliquée à vos paiements progressifs. Par exemple, un contrat de 50 000 $ avec une retenue de garantie de 5 % ne signifie pas que vous devez débourser 2 500 $ dès le début du projet ; vous déduirez la retenue de garantie de chaque paiement d’étape. Ainsi, si ce même contrat est payé en cinq versements, 500 $ seront retenus comme provision à chaque fois.

eBook gratuit : 6 clés pour rester compétitif

Vous vous demandez peut-être comment calculer la provision, mais elle n’est pas figée. Le propriétaire et l’entrepreneur doivent tous deux convenir d’un taux de provision lors de la conclusion d’un contrat. Vous pouvez également négocier une provision variable, qui peut fonctionner de plusieurs manières différentes.

Par exemple, la provision variable peut consister à retenir différents montants pendant la durée du projet, ou vous pouvez demander qu’elle soit versée immédiatement une fois que votre partie du travail est terminée. Vous pouvez également appliquer des taux de retenue plus faibles aux matériaux et plus élevés à la main-d’œuvre, afin de couvrir les coûts initiaux dont les marges bénéficiaires sont plus faibles.

Limites et échéances des retenues de garantie

Bien que les provisions dépendent principalement des conditions de votre contrat, la plupart des organismes publics fixent des limites de taux de provisions et des délais de paiement. Il est important que chaque entrepreneur comprenne les lois et réglementations relatives aux provisions dans sa région.

Prenons l’exemple de la Californie, l’État où la production de construction est la plus élevée aux États-Unis. Pour tous les projets publics, les taux de retenue de garantie sont plafonnés à 5 %, et les propriétaires doivent verser la totalité de leur retenue de garantie à leur entrepreneur dans les 60 jours suivant l’achèvement du projet. L’entrepreneur dispose ensuite d’une semaine pour payer ses sous-traitants.

La plupart des pays ont des lois régissant l’utilisation des provisions dans la construction, bien que les taux, les délais et les spécificités de leur utilisation puissent varier considérablement.

Paiement d’honoraires et achèvement substantiel

Dans la plupart des contrats de construction, l’entrepreneur ne reçoit pas ses acomptes tant que le projet n’est pas « pratiquement achevé », ce qui pose quelques problèmes.

Premièrement, les sous-traitants qui jouent leur rôle au début du projet, comme la pose des fondations, devront probablement attendre longtemps avant de recevoir ces paiements.

Deuxièmement, il y a un problème plus large – l’achèvement substantiel n’a pas de définition universelle, et dans de nombreux contrats, elle est extrêmement vague. Lorsque les termes du contrat sont ouverts à l’interprétation, il devient encore plus difficile pour les entrepreneurs de planifier leur trésorerie, car la date d’achèvement du projet devient une échéance mobile.

Retenue de garantie et privilèges des mécaniciens

En tant qu’entrepreneur, vous disposez d’un outil puissant pour percevoir le paiement qui vous est dû : le privilège du mécanicien. Vous pouvez l’utiliser pour forcer tout paiement en souffrance, y compris les provisions, pour les travaux que vous avez effectués.

Plus d’informations : Les problèmes de construction les plus courants et comment les logiciels de gestion de la construction peuvent les résoudre

Cependant, vous ne recevrez généralement pas votre acompte avant la fin du projet, et si vous voulez déposer un privilège, vous devrez le faire avant une date limite spécifique. Vous n’avez donc que deux options : déposer un privilège et risquer de nuire à votre relation avec ce client, ou laisser passer la date limite et espérer que le propriétaire vous paiera votre acompte. Il s’agit d’une situation délicate pour un entrepreneur.

Comment gérer les provisions et être payé plus rapidement ?

Que vous soyez une entreprise de construction ou un entrepreneur, vous avez le droit d’être payé pour votre travail – provisions comprises. Il est important de comprendre vos droits et les options qui s’offrent à vous pour négocier et percevoir vos acomptes à la fin d’un projet.

Mais que pouvez-vous faire pour être payé plus rapidement ?

Avec le logiciel de gestion de construction LetsBuild, vous pouvez voir votre projet en temps réel et travailler avec une seule source de vérité. Nous avons aidé des entrepreneurs à prendre le contrôle de milliers de projets de construction en conservant des pistes d’audit détaillées de ce qui a été dit et de ce qui a été fait. Vous pouvez rapidement vérifier les statuts et identifier les problèmes pour résoudre les problèmes de désalignement et les plaintes dès qu’ils surviennent, laissant vos clients sans aucune raison de retenir vos paiements de retenue. Commencez dès aujourd’hui et gratuitement.

Écrit par

Sujets: Gestion de projet
Télécharger notre guide

Articles similaires

Menu