Rapports d’anomalies en construction: le guide complet

Uncategorized

Les rapports d’anomalies sont courants en construction, mais il s’agit d’une expression pouvant avoir des significations sensiblement différentes selon les circonstances : Levée de remarques, liste de points d’action, liste des tâches restantes, …
Le terme est utilisé dans divers projets, c’est pourquoi il est généralement recommandé qu’un entrepreneur vérifie la façon dont il est utilisé. Il peut avoir différentes significations en fonction des personnes. Les rapports d’anomalies peuvent également faire référence à une punchlist, qui est principalement le terme américain pour les désigner.

Il devient alors clair qu’en fonction de la personne avec laquelle quelqu’un travaille, une liste d’anomalies peut avoir une signification différente pour chaque tâche.

Voici quelques-uns des points qui renvoient généralement aux listes d’anomalies dans le secteur de la construction :

  • La liste des tâches restantes avant achèvement compilée par l’administrateur de contrat. Cette liste garantit que l’entrepreneur est informé des tâches qui doivent encore être effectuées avant que l’achèvement des travaux puisse être certifié.
  • Une liste de points mineurs, souvent appelés de minimis, qui doivent encore être finalisés après l’achèvement des travaux.
  • La liste des points un peu plus importants qui sont identifiés comme restants lorsque l’achèvement des travaux est sur le point d’être finalisé. Cette liste est incluse dans l’appendice de l’achèvement des travaux lorsque le certificat est donné.
  • Une liste de points relativement importants qui sont restants et n’ont pas été identifiés avant que le certificat d’achèvement des travaux ait été donné.

Comme vous pouvez le voir, une anomalie est toujours quelque chose qui est considéré comme défectueux, endommagé ou non terminé. La plupart des anomalies sont esthétiques, mais il arrive que cela soit plus grave et implique un défaut de fabrication pouvant entraîner des problèmes à plus ou moins court terme.

Les 5 catégories principales de rapports d’anomalies en construction

En règle générale, le rapport d’anomalies fait référence aux opérations de vérification d’un nouveau propriétaire, qu’il s’agisse du client ou de l’utilisateur final, en vue de déceler les défauts mineurs d’un bâtiment neuf afin qu’ils soient corrigés. En général, il est question d’un élément endommagé ou défectueux.

snagging in construction
Ou alors, cela peut être quelque chose qui n’est pas ajusté correctement ou qui semble incomplet, comme une porte sans gonds. De nombreux problèmes sont superficiel, mais parfois ils peuvent être plus importants, comme par exemple des équipements de cuisine mal installés.

Quels autres types de problèmes peuvent survenir ? Naturellement, à cause de la nature variée des projets de construction, il est impossible de tous les énumérer. Mais en règle générale, ils peuvent être regroupés en cinq catégories :

1. Les aspects oubliés du projet

Dans de nombreux cas, lorsqu’un projet vient d’être achevé, quelque chose aura été oublié. Heureusement, cela n’arrive pas souvent, et il s’agit seulement d’un point pouvant être corrigé facilement par un entrepreneur.

2. Les problèmes pouvant survenir après quelque temps

Une deuxième catégorie concerne les problèmes n’apparaissant pas immédiatement et pouvant être causés par de nouveaux matériaux qui demandent du temps pour se fixer. Ces problèmes peuvent se présenter comme des fissures dans le plâtre, par exemple.

3. Une mauvaise exécution

Une troisième situation concerne la mauvaise exécution, généralement considérée comme la définition la plus courante des rapports d’anomalies. Ceci peut se produire pour diverses raisons : soit les ouvriers ne sont tout simplement pas à la hauteur de la tâche, soit les plans de conception n’ont pas été suivis.

Souvent, il peut également s’agir d’une tâche ayant été réalisée à la va-vite pour gagner du temps et de l’argent. Cela peut être par exemple les bords des portes et des fenêtres qui ne sont pas peints, ou le circuit de chauffage qui n’a pas été purgé.

4. Les problèmes de conception et de matériaux

Une quatrième raison peut être liée à la conception, le bâtiment ayant soit été mal conçu, soit construit avec les mauvais matériaux. Dans tous les cas, il y a des conséquences directes sur le processus et une non-conformité apparaîtra.

5. Les défauts latents

Dernier point et non des moindres, les défauts latents. Certains problèmes apparaissent seulement après une période de temps importante et peuvent être causés par n’importe quels problèmes mentionnés ci-dessus.

À quoi ressemblent les rapports d’anomalies en construction

Chaque point qui se retrouve dans la liste d’anomalies doit être documenté méticuleusement avec des détails précis et toutes ces informations doivent être communiquées à toutes les personnes concernées. Cette communication doit toujours se faire par écrit, ainsi tout le monde dispose d’une copie et aucune information n’est laissée de côté ou omise. Il est même conseillé de prendre des photographies pour que les preuves soient également documentées visuellement.

Les informations importantes qui doivent être incluses dans la documentation de la liste d’anomalies sont le numéro du point, la personne qui est responsable du point défectueux, où se trouve du point défectueux, le type de problème, les détails du problème, la date du problème, et qui est responsable de corriger le point. Le statut des points d’anomalie doit également être indiqué, par exemple l’un étant restant et huit autres étant achevés.

snagging in construction

Les clients et les propriétaires potentiels établiront leur liste d’anomalies, mais un entrepreneur doit établir sa propre liste d’anomalies à mesure que les travaux avancent afin d’éviter que les problèmes sérieux n’entraînent d’autres problèmes. À mesure que chaque étape des travaux est complétée, les problèmes doivent être répertoriés et rectifiés dès que possible, de sorte qu’ils soient contenus.

Si vous êtes un entrepreneur principal sur un projet, il est important d’avoir une liste d’anomalies avec vos sous-traitants pour garantir qu’il n’y a aucune ambigüité concernant la qualité de la tâche requise. À cet égard, il est normal qu’un entrepreneur principal retienne un certain montant de la somme à payer à un sous-traitant jusqu’à ce que la tâche soit réalisée de façon satisfaisante.

Les architectes contribuent souvent également aux listes d’anomalies pour s’assurer que ce qui est construit correspond bien aux plans. Il en va de leur responsabilité de signaler un quelconque élément qui n’est pas construit dans les spécifications requises.

Lorsqu’il est question du produit fini, un nouveau propriétaire peut engager quelqu’un pour effectuer un relevé d’anomalies. Un contrôleur en anomalies sérieux vérifiera chaque aspect visible de la construction finie, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment.

Il est généralement conseillé à un acquéreur de faire ceci avant d’échanger les contrats avec un promoteur. Certains promoteurs ne permettent toutefois pas qu’un relevé d’anomalies soit réalisé avant l’achèvement des travaux.

Les constructeurs immobiliers peuvent refuser l’accès à une propriété avant que les travaux ne soient terminés, sachant que d’un point de vue légal ils sont encore propriétaires du terrain. Pour un acquéreur immobilier, les choses peuvent s’avérer délicates après avoir emménagé, la société pouvant facilement prétendre que les détériorations ont été causées après l’emménagement du client. Il est évident que du point de vue d’un entrepreneur, il est plus simple de corriger les problèmes dans une propriété vide.

Et ensuite?

Une fois qu’un tel rapport d’anomalies est effectué, il est généralement envoyé à l’acquéreur dans les deux jours ouvrés. Il faut compter environ 400 € TTC au minimum pour un relevé de ce genre.

De fait, un acquéreur immobilier dispose de deux ans à partir de l’emménagement dans la propriété pour signaler tous défauts, y compris les défauts esthétiques. Les constructeurs immobiliers sont tenus par la loi de corriger les problèmes dans le cadre d’une garantie à laquelle un acquéreur de propriété a droit et qui peut s’étendre jusqu’à 10 ans.

Si un nouveau propriétaire estime qu’un constructeur immobilier n’est pas intervenu de façon satisfaisante, celui-ci peut déposer plainte auprès des différentes autorités compétentes du pays concerné, ou de l’organisme ayant émis la garantie. Il peut aussi déposer plainte contre l’organisme ayant émis la garantie.

snagging in construction
Bien sûr, il peut également s’engager sur la voie judiciaire, mais cela pourrait être une option coûteuse avec un résultat incertain. Dans les circonstances extrêmes, des clients non satisfaits ont déployé des banderoles devant leurs maisons avec des messages tels que « N’achetez pas une maison auprès de ce promoteur avant de m’avoir rencontré pour discuter ».

Pour toutes les personnes concernées, espérons que seulement quelques rares cas devront recourir à ce genre de stratégie. De toute évidence, très peu de nouveaux acquéreurs immobiliers dénoncent publiquement les abus dont ils sont victimes, probablement parce qu’ils ne souhaitent pas dénigrer une maison qu’ils voudront sans doute revendre par la suite.

Mais cela illustre en quoi les listes d’anomalies sont si importantes et pour quelle raison les problèmes doivent être pris en charge le plus rapidement possible, en vue d’éviter que de possibles actions indésirables n’aggravent la situation. Avec l’influence des réseaux sociaux de nos jours, une mauvaise décision peut entraîner une mauvaise publicité pour l’ensemble des personnes impliquées dans un projet.

70 questions à inclure dans une liste d’anomalies

Ci-dessous, vous trouverez 70 questions pouvant être intégrées à une liste d’anomalies comme expliqué par SucceedwithContractors.com. Vous pouvez trouver et télécharger la liste complète ici. Les questions ont été classées en fonction de la catégorie d’éléments à laquelle elles appartiennent :

Plafonds

  • Existe-t-il des jointures au niveau du placoplâtre ? Vérifiez avec les lumières allumées ainsi qu’à la lumière du jour.
  • Les trous pour les éclairages et aérations ont-ils été effectués correctement ?
  • Pouvez-vous détecter des fissures au plafond ? N’oubliez pas de vérifier les coins des fenêtres de toit.
  • L’étanchéité des fenêtres de toit a-t-elle été correctement réalisée ?
  • Pouvez-vous accéder au grenier ? L’isolation thermique a-t-elle été correctement réalisée ?
  • Les détecteurs de fumée sont-ils installés et en état de fonctionnement ?

Murs et cloisons

  • Y a-t-il des jointures qui n’ont pas été correctement poncées et peintes ?
  • Avez-vous repéré des fissures sur les portes et/ou les fenêtres ? Examinez les coins également.
  • Avez-vous repéré des éclats dus aux têtes de vis dans les panneaux de placoplâtre ?
  • Y a-t-il des éclats dus aux têtes de clous dans les encadrements en bois ?
  • Vérifiez si la peinture a correctement été réalisée partout.
  • Avez-vous repéré des bosses, des marques et/ou des coins écrasés ?
  • Y a-t-il des carreaux fêlés aux murs ?

Portes et fenêtres

  • Avez-vous repéré des marques de coups, des déformations ou des éraflures au niveau des encadrements ?
  • Les portes peuvent-elles être ouvertes et fermées sans efforts ?
  • Les portes à fermeture automatique se verrouillent-elles comment elles le doivent ?
  • Vérifiez que toutes les portes extérieures sont bien calfeutrées.
  • Les portes extérieures sont-elles bien équipées de coupe-bises à jupette ?
  • Vérifiez que les portes se ferment et se verrouillent correctement.
  • Les gonds sont-ils vissés correctement ?
  • Les seuils des portes sont-ils correctement placés et étanchéisés afin d’éviter l’invasion de l’eau ?
  • Les cadres de portes sont-ils correctement encastrés dans les murs ?
  • Les fenêtres peuvent-elles être ouvertes, fermées et verrouillées sans problème ?
  • Les butées des portes ont-elles été placées correctement ?
  • Y a-t-il des signes de détérioration sur les panneaux de verre ? Avez-vous repéré des signes d’humidité entre eux ?
  • Y a-t-il une circulation d’air adéquate sous les portes ?

Placards

  • Y a-t-il des extrémités de vis qui dépassent à l’intérieur ou derrière vos placards ?
  • Les portes des placards s’ouvrent-elles et se ferment-elles correctement ?
  • Inspectez les vis des gonds des placards. Sont-elles placées correctement ?
  • Inspectez les moulures. Sont-elles installées correctement ? Vérifiez si elles sont clouées ou collées.

Comptoirs

  • Vérifiez si l’évier est correctement encastré dans le comptoir.
  • Avez-vous repéré des écarts aux niveau des coins des comptoirs ?
  • Vérifiez que le dosseret a été posé correctement.

Sols

  • Avez-vous remarqué des extrémités déchiquetées sur la moquette ?
  • Vérifiez les revêtements de sols au niveau des transitions avec les murs et cloisons. Les finitions sont-elles propres ?
  • Les joints sont-ils de la même taille ?
  • Les joints ont-ils été correctement réalisés ?
  • Les carreaux de carrelage sont-ils en bon état ? Vérifiez qu’il n’y ait aucune détérioration (par ex. aucune fissure).
  • Examinez si la base des murs et cloisons est reliée au sol comme elle doit l’être.
  • Y a-t-il des fissures entre la base et les murs et cloisons ? Vérifiez partout au niveau de la base et du sol.
  • Avez-vous repéré des détériorations des revêtements de sol dues aux travaux ?
  • Vérifiez si les bandes de transition sont visibles dans les zones où différents types de revêtement de sol se rencontrent.

Équipements

  • Vérifiez les extracteurs d’air fonctionnent correctement.
  • Vérifiez si l’extraction du four à micro-ondes est installée correctement.
  • Les mousseurs et diffuseurs fonctionnent-ils comme ils doivent ?
  • Avez-vous repéré des problèmes avec l’installation des thermostats ?
  • Vérifiez que les filtres de la chaudière sont propres et en bon état.
  • Les conduits sont-ils correctement isolés et étanchéisés ? Vérifiez si l’entrepreneur a nettoyé après la fin des travaux ?
  • Avez-vous repéré des bruits, des claquements ou des vibrations lorsque la climatisation et la chaudière sont en fonctionnement ?
  • Les équipements ménagers fonctionnent-ils correctement ?
  • La hotte d’aspiration est-elle utilisable ?

Plomberie

  • L’évacuation d’air au niveau du sèche-linge fonctionne-t-elle ?
  • Vérifiez que les éléments sanitaires sont installés et scellés comme ils doivent l’être.
  • S’il y en a un, le broyeur de déchets est-il prêt à être utilisé ?
  • Examinez les valves d’arrêt. Pouvez-vous détecter des problèmes et sont-elles installées dans tous les endroits où les arrivées d’eau (salle de bains, cuisine) sont disponibles ?
  • Vérifiez si la plomberie dans les murs peut être atteinte facilement.
  • Vérifiez que tous les robinets fonctionnent bien.
  • Avez-vous remarqué des problèmes de chasse d’eau ?
  • Le chauffe-eau fonctionne-t-il correctement ?
  • Les séparateurs et les obturateurs anti-reflux sont-ils correctement installés ?

Électricité

  • Vérifiez que toutes les prises téléphoniques fonctionnent.
  • Vérifiez que les plaques de protection ont été installées.
  • Est-il possible d’installer des ventilateurs de plafond par la suite ?
  • Pouvez-vous localiser un interrupteur pour les ventilateurs de plafond ?
  • Les circuits ont-ils été étiquetés correctement ?
  • Assurez-vous que la porte du garage fonctionne correctement.
  • Les prises électriques sont-elles installées correctement dans toutes les pièces ?
  • L’horloge d’irrigation fonctionne-t-elle parfaitement ?
  • Où se trouve le panneau disjoncteur ?

Conclusion

L’importance d’un processus de rapport d’anomalies en construction est colossale, indépendamment du type de projet. Lorsque vous préparez ou travaillez sur une punchlist, vous devez toujours garder à l’esprit une possible évolution.
En d’autres termes, vous devez établir un processus simple et normalisé pouvant être reproduit pour les projets futurs. Ceci peut s’avérer un excellent investissement pour le développement actuel et futur de votre entreprise.

Plus vous devenez habile dans la détection et la résolution des non-conformités, plus il vous sera facile de garder le contrôle de votre budget et de votre planning sur 3 à 6 semaines.

Bien sûr, certaines anomalies sont plus importantes que d’autres. Toutes les non-conformités n’ont pas un impact sur le planning, mais certaines d’entre elles en ont un, et vous devez être en mesure de mettre à jour votre plan et de le contrôler, le tout de façon numérique.

Ainsi, vous pouvez mettre en place et optimiser en permanence un processus intuitif de contrôle et d’inspection des projets et rapprocher un peu plus votre entreprise de la réussite.

The circle of productivity

Discover how to improve productivity on your construction site.

Powered by

Easy-to-use construction software for streamlining processes, collaboration and connecting field with office

Provivienda uses LetsBuild to build 5x faster

Further reading

Menu